On sait à quel point les escape game sont toujours intéressants et ludiques. Se casser la tête, faire preuve de cohésion d’équipe et avoir la gratification d’avoir réussi comme un accomplissement de soi-même.
Un autre accomplissement de soi-même serait de savoir comment créer un escape game… Et à ce moment là, on s’en fait souvent une montagne.

Ainsi, nous vous proposons dans cet article une méthodologie made by Jeek pour créer votre propre escape game.

Avant toute chose, retour sur une rapide présentation :
Je m’appelle Sullivan et je suis passionné d’escape game à tel point que j’ai voulu en créer moi-même et en proposer pour vous, pour les entreprises et même pour les enfants. Le tout à imprimer directement de chez soi.

jeuxetescape.com

Par où commencer ?

Une méthodologie pour créer son escape game implique une bonne préparation de départ.

C’est pour cela que je conseille souvent de créer son thème. Vous pouvez partir sur un thème déjà existant et général comme :

Une fois que vous avez votre thème, il sera beaucoup plus simple de savoir comment avancer et quelles énigmes apporter à votre fabuleux escape game. Mais passons maintenant à ce que vous attendez depuis le début : LA METHODOLOGIE !

La méthodologie pour créer votre escape game

Cette méthode n’est pas unique et n’est que issue du fruit de mes expériences. Cette technique m’a permis de créer tous les escape game que vous pouvez retrouver ici.

En réalité, ce petit disclaimer de départ est pour insister sur le fait qu’il existe énormément d’autres méthodes, mais celle que je vais vous présenter m’a été extrêmement utile pour débuter, alors la voici !

Méthodologie de création d'escape game
Méthode pratique pour créer votre propre escape game.

Ce document ci-dessus vous révèle ma méthodologie pour créer son propre escape game…

Ne vous en faîtes pas, j’ai conscience que ce n’est pas très clair, voilà pourquoi je vais vous la dévoiler étape par étape juste après.

Créez votre escape game étape par étape.

Première étape : Créer vos indices.

Sans doute le moment préféré des escape game , fouiller, trouver des mécanismes et indices et ne rien comprendre jusqu’à temps de les associer ensemble.

Ainsi dans la méthode du dessus (document), écrivez, dans chaque rectangle le titre de vos indices à éparpiller ou mécanismes à trouver.

Par exemple, vous pouvez mettre des traces de pas à un endroit et un document sous un tas de papiers indéchiffrables indiquant les bons pas du coupable.

Deuxième étape : Les codes

Ensuite, dans vos cercles indiquez vos codes ou solutions de mécanismes qui ont pu être trouvés à l’aide des indices plus haut.

Par exemple, nous fameux pas trouvés au sol et le document officiel de la police indiquant quels pas sont réellement les bons nous permettent de valider les traces de pas du coupable. On peut alors facilement imaginer, pour faire simple, que lorsqu’on frotte ces pas du bon coupable, on trouve un code à 4 chiffres : 5861 !

Ce code est à rentrer dans un cadenas.

Troisième étape : Le déblocage d’indices

En effet, le déblocage de d’autres indices permet de créer un fil rouge durant l’escape game. On ne sait pas ce que c’est, mais on se doute qu’il faut le garder pour la suite.

On peut imaginer, à l’étape des hexagone, que derrière chaque code (rond), les joueurs vont obtenir la pièce d’un puzzle…

Ainsi, tant que tous les codes n’ont pas été débloqués, impossible de connaître le final.

Dernière étape : Le final

Le final, la libération, l’accomplissement de l’escape game.

Les joueurs obtiennent la résolution finale de l’escape game et peuvent s’en sortir.

Cette partie est très simple, à l’aide de tous les éléments obtenus dans les hexagones de la méthodologie, ils obtiennent le résultat final.

Par exemple, chaque code (cercle) nous ouvrait une valise qui nous donnait une pièce de puzzle (hexagone). Ainsi, avec 4 pièces de puzzle, on constitue une image qui nous montre le meurtrier et on peut s’en sortir.

Cette méthodologie est modifiable

Finalement, tous ces éléments sont à titre indicatif, et les exemples donnés sont évidemment extrêmement simples, voire bidons, soyons honnête !

Mais, tout cela est fait pour vous donner une idée. L’important dans un escape game est de faire preuve de créativité, d’inventivité, d’imagination (qui sont sensiblement les mêmes mots).

Alors surtout, n’hésitez pas à créer plus de codes, et même faire des interconnexions.

Par exemple : Le cadenas numéro 1 vous ouvre un tiroir qui contient des indices finaux mais également d’autres indices pour le cadenas numéro 3 par exemple…

Différence entre escape game et chasses aux trésors.

Pour nous, c’est la principale différence entre un escape game et une chasse aux trésors (bien qu’il y en ait d’autres.)

Un escape game peut (souvent) être fait dans n’importe quel ordre, et toute manière d’y arriver est bonne… L’objectif est de s’en sortir.

Une chasse au trésor se poursuit d’étape en étape, on ne peut pas le prendre dans n’importe quel sens… L’énigme 1 nous amène sur l’énigme 2 qui elle-même nous amène sur l’énigme 3 jusqu’au final.
Cela n’indique pas qu’un est meilleur que l’autre, mais plutôt différents.
Ce sujet est tellement passionnant que nous allons bientôt créer un article pour vraiment établir toutes ces différences.

Prêts ? Imprimez !

En conclusion, n’hésitez pas à imprimer notre feuille de méthodologie, de la gribouiller autant que vous voulez et de rajouter des éléments, elle est faite pour cela.
Ne vous bridez jamais, l’étape de création est un plaisir intense, autant pour nous, que jouer à un escape game.

N’oubliez jamais quelques points importants : il faut que les autres vous comprennent (sans que cela soit trop simple) et vous devez définir un temps pour le réaliser (1 heure en générale).

En ce qui concerne les énigmes, nous pouvons vous donner des idées dans de prochains articles.

Enfin, si vous voulez avoir un aperçu, téléchargez et imprimez notre escape game gratuit en démonstration. Ou achetez ici l’un de nos escape game sur divers thèmes et pour différents âges.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :)
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages

Laisser un commentaire